Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 18:34
    Voici un article qui me permet de poursuivre la présentation des figurines qui trônent dans ma vitrine. Dans la série "Premier Empire", je commencerai par l'infanterie de ligne française. Si j'ai choisi la campagne d'Espagne c'est, notamment, en raison de la possibilité qu'elle offre de peindre des uniformes "fantaisistes". Cette campagne a, en effet, été rude pour les hommes en raison du climat, de sa durée, de la difficulté à assurer les approvisionnements (mais aussi du manque d'intérêt -fatal- de Napoléon pour ce théâtre d'opérations). Les hommes ont donc dû se débrouiller pour disposer "d'uniformes" en récupérant sur les champs de batailles les attributs de leurs compagnons ou de leurs ennemis, en utilisant des tissus pris sur place (et notamment les tissus servant à confectionner les robes des moines... Imaginez la réaction des Espagnols...). J'ai essayé de rendre cela dans ma peinture tout en tentant de conserver une certaine "tenue" à mes troupes (pour le coup d'oeil).
    Je ne prétends pas vous montrer tous mes fantassins - cela serait lassant - mais j'aimerais vous faire découvrir les plus représentatifs.
    Les informations contenues dans les paragraphes de présentation proviennent majoritairement de "Les uniformes du Premier Empire" du Cdt Bucquoy.

Le 26ème de ligne

Ce régiment prend part aux grandes batailles de la campagne : Bussaco, Fuentes de Onoro, Vittoria. En 1814, il fait partie de l'Armée des Pyrénées puis change de "région" en participant aux batailles de Lutzen, Bautzen, Dresde et Leipzig. Il ne sera pas à Waterloo car une mission de répression du soulèvement vendéen lui a été confiée.













   
Les figurines que j'ai pris le plus de plaisir à peindre dans ce bataillon sont la cantinière et le tambour major.



















Le 34ème de ligne
En 1809, ce régiment entre en Espagne et y restera jusqu'en 1813. Le 21 juin 1813, le régiment est engagé à Vitoria alors qu'il ne lui reste que 2 bataillons. Retranché dans San Sebastian assiégé, le colonel Saugeon est contraint de capituler. Le général anglais qui reçoit sa reddition lui aurait dit " Vous avez le droit de dicter vos conditions, écrivez-les vous même". Les rescapés seront embarqués pour l'Angleterre. On retrouvera le 34ème à Ligny. J'ai ici utilisé des figurines en manteau : c'est plus vite peint (...) et on peut s'amuser à faire des drapés.













Le 67ème de ligne
J'ai choisi le 67ème de ligne en raison de la tenue du tambour. Ce régiment se trouve en partie versé dans l'armée de Catalogne sous les ordres du (futur) maréchal Suchet. Il combat à Gérone et Villafranca en 1809 avant de participer à la campagne d'Allemagne en 1813.















Gros plan sur les musiciens :

Le cornet des voltigeurs
Le tambour
Le 114ème de ligne
Il fait partie de la 1ère division de l'armée d'Aragon.














Dans ce bataillon, j'ai voulu mettre un peu plus d'originalité soit par le biais de la transformation soit par le biais de la peinture.


< un bonnet typique...


 Bonnet de police et
 pantalons marrons >
 


< manteau avec un "petas" (pour les Aveyronnais... sinon un bout de tissus)




                     
Les manteaux aussi peuvent avoir plusieurs couleurs :


Pour finir, voici quelques figurines que j'ai isolées de leur bataillon :
Sapeurs                                                                   Tambour du 65ème de ligne



















Tambour-major du 5ème régiment                       Tambour du 26ème et un fusilier qui a
                                                                                   apparemment croisé un écossais...



























C'est sur ces images que je vous dis : "A bientôt et bonne peinture à tous ! "

Philippe

Partager cet article

Repost 0
Published by el_frances - dans Premier Empire
commenter cet article

commentaires

Patrice 15/04/2008 09:26

C'est parfait et correspond à l'idée de ce que pouvait être le dénuement le plus complet de nos soldats au point de vue fournitures d'habillement et équipement. Superbe photos

el_frances 15/04/2008 10:01


J'étais (presque) sûr qu'en mettant ces photos en ligne, tu laisserais un petit commentaire [positif bien sûr... ;) ]. Merci pour le mot que tu as pris le temps d'écrire et merci aussi pour tes
visites.
J'essaye d'améliorer la présentation des photos et je suis heureux que tu l'aies noté.
Bonne journée.
Philippe


alain dit Lahire-Spartacus-Jeannette 13/04/2008 08:57

Vraiment superbes, ces soldats français en Espagne.Moi qui aime les beaux bataillons rutilants à l'ordonnance et si possible en grande tenue, je reconnais que tes soldats ne sont plus en plomb, tu leur donnes vie, on croit les entendre respirer,raler, "grogner" et se vetir dans la débrouille,suer et marcher toujours sous le soleil d'Espagne....Tu es le "Goya" de la figurine!!!!!!!! Qué viva el Francès, me cago en .......!!!!!!

el_frances 13/04/2008 16:01


Merci Alain ! Je te décerne la médaille de "Grand fidèle du blog de El Francès". N'oublie pas que tu m'as beaucoup appris dans le domaine de la peinture et du jeu... Comme je te dis à
chaque fois : "chacun son style de peinture. Il n'y a pas de bonne et de mauvaise peinture".


Présentation

  • : Le blog de el_frances
  • Le blog de el_frances
  • : site consacré aux figurines (15, 20 et 28mm)et aux jeux avec figurines (Empire, Guerre de Sécession, Guerre d'Espagne, Seconde guerre mondiale.
  • Contact

Recherche