Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 20:11


        Mais non, ne vous inquiétez pas, mon blog n'est pas devenu un lieu de rencontre pour les ornithologues du coin. Derrière le titre de ce nouvel article se cache les fantassins du bataillon de Neuchâtel. En effet, nos vaillants Suisses se retrouvèrent en péninsule ibérique entre 1810 et 1812. Comment cela se fait-il ?
    En 1806, la principauté de Neuchâtel passe sous domination française et se trouve "gouvernée" par le maréchal Berthier. Le maréchal Berthier fait partie du "carré des fidèles" de l'Empereur et sera couvert d'honneur : maréchal, grand-veneur,
grand-aigle de la Légion d’Honneur, major général de la Grande Armée, vice-connétable,prince de Wagram. En 1808, Berthier prend la tête des troupes stationnées en Espagne  et  ses fidèles "sujets" prendront bientôt la même direction.








    Mais quel rapport avec les canaris me direz-vous ? Le bataillon de Nechâtel a-t-il été envoyé en mission sur cette île aux pullulent de charmants volatiles ? Que nenni ? Alors ???
Et bien regardez l'illustration ci-dessous et vous trouverez la réponse par vous même...
Et oui ! C'est à cause de la couleur de leur uniforme !

    Les "canaris" partent donc en Espagne en janvier 1810, après un petit "séjour" en Autriche. Pour du changement c'est du changement. Direction Burgos via Bayonne ("En avant, poussez, poussez, les avants de Bayonne, en avant poussez, poussez les avants bayonnais"... C'est pour mon ami Alain...). Ils stationnent finalement à Salamanque. Ils rempliront des missions d'escorte et de lutte anti-guerilla. Les Suisses feront preuve de leur bravoure au Portugal à Aldeia Da Ponte le 27 septembre 1811 dans le cadre de l'opération visant à libérer Ciudad-Rodrigo de l'emprise britannique. Il participe à l'attaque de l'armée anglaise qui se replie. Ce sera la seule bataille livrée par les Neuchâtelois en Espagne.
Pour mieux situer les événements voici deux cartes. Vous pourrez repérer sur la première Salamanque et Ciudad-Rodrigo. Sur la deuxième, je vous ai indiqué approximativement la localisation de Aldeia Da Ponte (Ciudad-Rodrigo se trouve sur les deux cartes).
































L'unifome des canaris :
    Pour peindre mes figurines, j'ai utilisé deux sources :
- une planche trouvée sur histofig.com
- les illustrations tirées d'un livre déjà cité sur mon blog de F. G. Hourtoulle : "Soldats et uniformes du Premier Empire".
    Les chasseurs, les compagnies de carabiniers et de voltigeurs portent l'habit jaune. Les épaulettes et les plumets servent à les différencier :
- épaulettes blanches pour les fusiliers, rouges pour les carabiniers et vertes à tournantes jaunes pour les voltigeurs.
- les fusiliers portent un pompon blanc alors que les voltigeurs portent un plumet vert. Pour les carabiniers, on trouve soit le shako à plumet rouge, soit le bonnet d'ourson sans plaque, ni ornements.
- Les dragonnes des briquets suivent les mêmes règles.

    Pour le tambour, les deux sources donnent un habit bleu type livrée impériale. Aucune source ne semble disponible sur ce sujet avant 1812.

Les figurines :
    J'ai utilisé des figurines 28mm Wargames Foundry d'infanterie légère. J'ai dû ajouter les plumets aux voltigeurs. Pour cela, j'ai percé le pompon initial et j'y ai inséré une petite tige métallique. J'ai ensuite "habillé" la tige à l'aide de pâte milliput. Pour les carabiniers, la figurine existait (quelle chance ! ).
    Comme à mon habitude, je commencerai par une vue générale du bataillon avant d'entrer dans le détail.


Les compagnies d'élite :
> Les voltigeurs déployés

















>Les carabiniers montant à l'assaut :

Officier et tambour

Merci pour votre visite. Au plaisir de lire vos remarques.
A la prochaine.
Philippe




Partager cet article

Repost 0
Published by el_frances - dans Premier Empire
commenter cet article

commentaires

alain dit Lahire-Spartacus-Jeannette 07/06/2008 12:02

El sitio de Zaragoza: J'ai ce morceau joué à la guitare par le génial Sabicas, le"pape" du flamenco. J'en joue moi- méme une version"simplifiée". C'est effectivement une jota précédée de la charge des marins de la garde,tu sais , ce truc que l"on chante dans les noces: Si tu n'veux pas que ta femme t'emm......, n'te marie pas, n'te marie pas.. Je te jouerai ça quand on se verra......

el_frances 14/06/2008 09:29


J'attends avec impatience que tu me le joues !


alain dit Lahire-Spartacus-Jeannette 07/06/2008 09:08

Cui cui cui!!!! Superbes, ces canaris de la campagne d'Espagne, avec leur giberne pleine d'emmenthal et de comté!!!! (et de chocolat). Merci de la leçon de transformation qui permet de varier les pauses de nos troupiers. Parleras- tu des troupes du siège de Saragosse,qui est fété en Espagne cette année? (Bicentenaire oblige!) Decidément, tous les Européens fetent les anniversaires napoléoniens,....sauf nous, en France! Conspiration du silence de toute parts........

el_frances 07/06/2008 10:55


Tu me donnes une idée. Au fait, connais-tu "el sitio de Zaragoza" à la guitare (il me semble que c'est une jota) ?
Concernant les commémorations, c'est vrai qu'on est un peu en reste. En même temps, il est difficile de fêter des batailles où on a écrasé nos actuels partenaires européens ou de commémorer des
déculottées...


Patrice 06/06/2008 09:34

Quelle bonne et agréable surprise de voir ces canaris avec toujours une excellentes peinture sur les figurines. je ne regrette pas d'avoir mis se blog sur mes liens il m' apporte toujours du plaisir à le lire.
Bravo vivement la suite...

el_frances 06/06/2008 11:06



Merci Patrice pour ta fidélité et ton enthousiasme. Le prochain article sera encore consacré à une unité qu'on ne pas souvent (pour ne pas dire jamais) sur les tables de jeu. Le mystère sera
rapidement levé.
A bientôt.
Philippe



Présentation

  • : Le blog de el_frances
  • Le blog de el_frances
  • : site consacré aux figurines (15, 20 et 28mm)et aux jeux avec figurines (Empire, Guerre de Sécession, Guerre d'Espagne, Seconde guerre mondiale.
  • Contact

Recherche