Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 14:04
 
Un peu d'histoire...
En 1936, lorsque les "généraux" se soulèvent contre la République, ils peuvent compter sur deux troupes d'élite : les Tercios de la Légion et les Regulares. Les Regulares sont des troupes indigènes provenant du Maroc. N'oublions pas de l'Espagne compte deux enclaves au Maroc : Ceuta et Melilla
.

A la tête de ces troupes se trouve le futur Généralissime Francisco Franco. Comme j'ai eu l'occasion de l'expliquer dans un article précédent, la marine étant restée majoritairement fidèle à la République, ces troupes seront transférées en Espagne grâce au concours de l'aviation allemande.

L'organisation des Regulares
Les Regulares sont des troupes essentiellement d'origine berbère. Seuls les officiers sont Espagnols. L'unité de base est le tabor qui équivaut à un demi bataillon. Les tabors sont regroupés au sein du grupo (le groupe) ; l'équivalent du bataillon.
Comme je l'ai déjà écrit, les Regulares sont des troupes d'élite, très disciplinées dont la réputation de férocité les précèdera. L'Espagne a toujours été marquée par la haine (doublée d'une crainte) du maure depuis l'époque médiévale de la Reconquista. N'oublions pas de le saint patron de l'Espagne est Saint Jacques (Santiago) dont le surnom est "mata moros (le tueur de Maures). Franco fera ensuite le choix d'avoir pour garde personnelle une cavalerie maure ; choix, à mon humble avis, qui est loin d'être innocent...
Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre un lien pour écouter l'
hymne des Regulares (avec le début des paroles que j'ai tenté de traduire pour les non hispanohablants)  :
"Je suis un Regular
Né en terre espagnole
fier de la servir
avec bravoure et sans égal.

Je formerai l'avant-garde pour lutter
et pour mourir j'irai sans crainte
parcequ'ainsi je me couvrirai de gloire et d'honneur
ce qui est la plus grande gloire à espérer.

Lutter, vaincre et résister
savoir mourir et souffrir
Tel est l'ordre que j'ai
Et que je veux suivre.

Dans la lutte et dans la mort
Personne ne pourra nous égaler
Parce ce que nous savons mourir.
Il est impossible de suivre un Regular
LUTTER, VAINCRE, MOURIR ! [...]

Quand tu entendais ça au loin tu devais avoir "les fesses qui disaient bravo"...

Uniformologie
Comme à mon habitude pour cette période, ma principe source est le Uniformes militares de la guerra civil espanola de José Maria Bueno. Je reproduis ci-dessous les principales planches que j'ai utilisées ainsi qu'une illustration trouvée au gré de mes promenades virtuelles sur le net.

La tenue d'été :



Elle se compose d'une chemise beige, d'un pantalon large "terre de sienne". Les guêtres sont de couleur bleu. En ce qui concerne la ceinture, sa couleur variait selon le grupo : bleu pour Tétuan, rouge pour Mélilla, vert pour Ceuta, bleu foncé pour Larache et rouge foncé pour Alhucemas.











La tenue d'hiver






Elle est complétée par une djellaba kakie .avec un liseré rouge. Sur le flanc gauche,vous noterez l'insigne du grupo.  Dans le désert ce vêtement se porte toute l'année car les nuits y sont plus que fraîche... Comme le montre cette illustration, les Regulares pouvait aussi bien porter le turban que la chechia ou plutôt le fez (la chéchia étant plutôt portée en Tunisie).








L'étendard
Bueno n'en montre pas dans son livre mais j'ai pu en trouver un sur internet (le dessin a été réalisé par Bueno...).
Il s'agit d'un étendard national portant l'emblème du 2ème grupo. On peut aussi trouver des drapeaux de couleur ocre portant simplement le croissant surmonté de la main de fatima.
Si vous avez des informations à ce sujet, je suis preneur.

Les officiers

Les officiers portaient soit l'uniforme "classique" soit des tenues plus "exotiques" comme celle-ci :

Pour le grupo que j'ai peint, vous verrez que j'ai opté pour l'exotisme...

Et la planche ...


Les figurines
Comme d'habitude, j'ai utilisé des figurines Irregular miniatures 20mm. Aucune transformation n'a été nécessaire excepté pour l'officier qui a échangé sa tête avec celle d'un homme de troupe...
Ce grupo se compose de 3 plaquettes de fantassins, d'une plaquette de commandement et d'une plaquette de soutien LMG (ligh machine gun).

Commençons par la plaquette de commandement. Elle compte un capitaine, un sergent et le porte-étendard. Je vous ai mis un gros plan de la djellaba de l'officier.
























La troupe dont la plaquette de soutien.





















Ces deux photos permettent d'illustrer ma volonté d'avoir une unité comportant les différentes tenues portées par ces troupes.









Toutes les plaquettes réunies...


C'est sur ces deux photos que je clos cet article. J'espère qu'il vous aura permis d'apprendre des choses et qui sait, vous aura peut être donné l'envie de vous lancer dans la guerre d'Espagne. Les Regulares (comme les Requetes carlistes) permettent d'avoir sur une table de jeu des troupes un peu plus colorées (sur le plan vestimentaire bien sûr) que les unités d'infanterie régulière.
Hasta luego !
Philippe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

francis 13/02/2014 01:15

Une correction doit être apportée.
Avant l'indépendance du Maroc, l'Espagne possédait plus que les enclaves mentionnées.
Dans le nord, c'est la région qui bordait le détroit de Gibraltar. D'où la Guerre du Rif dans les années 20.
Dans le sud, le Sahara Occidental, une extension coloniale partie des îles Canaries.

el_frances 13/10/2014 11:51



Merci pour ces précisions.



Sylvain 06/01/2010 21:14


Bonsoir,
Tout d'abord bravo pour votre blog que j'apprécie beaucoup!
Je vous sollicite afin d'en savoir plus sur les fanions et drapeaux des regulares marocains. Je ne parviens à trouver les renseignements nécessaires aux plaquettes de commandement de mes figs
15mm.
Pouvez-vous m'aider?
Merci beaucoup
Cordialement
Sylvain


el_frances 10/01/2010 20:23



J'ai moi aussi rencontré des difficultés pour trouver des illustrations de fanions et de drapeaux pour les regulares. J'ai trouvé une version où on voit le drapeau rouge et or portant l'insigne
des regulares : fusils croisés surmontés d'un croissant. Je l'ai réalisé à l'aide de mon ordi et je vous envoie par mail la planche comportant aussi des drapeaux des "nationaux".
Merci pour votre visite 



Patrice 10/09/2008 17:43

Bonjour, comme d’habitude j’en apprends toujours sur cette guerre.
Question : a t’on une idée du nombre de maure durant cette période ?

Autre question : les noms comme Tétuan, Mélilla, Ceuta et les autres sont des noms de régiment ou de province ?

Et bravo encore une période qui commence a me plaire.

el_frances 10/09/2008 18:18


Je n'ai pas trouvé d'information sur l'effectif durant la guerre civile. D'après Wikipédia, en 1956, à la fin du protectorat sur le Maroc, les regulares alignaient 12445 hommes.
Pour répondre à ta question, Ceuta, Mélilla, etc, sont effectivement des noms de ville qui ont donné leur nom aux grupos de regulares un peu comme nos régiment Rouergue, Artois, etc...
Je suis ravi que mes articles attirent ton attention sur cette période ! Alors tu te lances quand ?
A bientôt.
Philippe


joucla alain 07/09/2008 17:53

Toujours tres intéréssant et tres documenté, bravo pour cette suite ....Toujours de belles réalisations, olé pour la faena(le travail) pour les non-hispanophones!!! A noter que la Garde Maure du général Franco fut dissoute en 1954, avec les troubles qui éclatèrent au Maroc Espagnol....Franco était un homme prudent, tres prudent.......Et les lanciers royaux redevinrent l'escorte royale, qu'ils sont encore aujourd'hui

el_frances 10/09/2008 15:05


Merci pour ce complément d'information


Présentation

  • : Le blog de el_frances
  • Le blog de el_frances
  • : site consacré aux figurines (15, 20 et 28mm)et aux jeux avec figurines (Empire, Guerre de Sécession, Guerre d'Espagne, Seconde guerre mondiale.
  • Contact

Recherche