Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 09:11

Avertissement : Afin d'éviter à certaines personnes de laisser des commentaires partisans voire révisionnistes comme cela a été le cas à propos d'un de mes articles sur la Falange (je n'ai pas censuré les messages...), je tiens à préciser que ce blog vise à partager ,avec ceux qui me font l'amitié de le visiter, ma passion pour l'Histoire et notamment celle de l'Espagne. Mes articles s'appuient toujours sur des travaux d'universitaires objectifs et ne sont nullement inspirés par un quelconque ressentiment trouvant ses racines dans une histoire familiale dramatique. En clair : non, je ne suis pas un descendant d'un milicien anarchiste  (ou communiste ou, pour faire court "rojo") fusillé par les troupes franquistes comme certains, refusant d'admettre la triste réalité historique, voudraient le faire croire...

Merci à tous les autres pour leurs commentaires qui m'encouragent à poursuivre et à améliorer la publication de ces articles. 

 

http://pochetroc.fr/images/arthur-koestler/un-testament-espagnol/2253023299/XY240.jpg

      Arthur Koestler, journaliste anglais d'origine hongroise et à Malaga en 1937 lorsque les troupes nationalistes prennent la ville. Il y est arrêté et incarcéré notamment à cause d'un article (peu flatteur) consacré au général Queipo de Lllano (un des principaux instigateurs du coup d'état de 1936 et à la tête des troupes combattant dans le sud de l'Espagne). Le général en question avait promis la mort au tous les "Rouges" : 4000 partisans du Front populaire furent exécutés suite à la prise de Malaga.

http://www.adn.es/clipping/ADNIMA20081030_1193/5.jpgLe général Queipo de Llano 

Dans son livre "Un testament espagnol", Arthur Koestler nous raconte ces événements mais aussi son état d'esprit durant ces semaines d'emprisonnement (le titre complet est d'ailleurs : "Dialogue avec la mort : un testament espagnol").

Imaginez plutôt : arrêté sans en savoir vraiment la raison, risquant la peine capitale, Arthur Koestler passe plusieurs jours à Malaga avant d'être transféré à Séville. Dans cette prison, il va, au départ, être déclaré "incomunicado" c'est-à-dire privé de toute communication avec ses gardiens, ses compagnons d'infortune et donc cloîtré dans une petite cellule, sans pouvoir lire, ni écrire, ni même se laver. Chaque soir, il nous raconte les bruits de pas dans les couloirs : ceux des condamnés du "jour"... Progressivement, le régime s'adoucit, il peut sortir dans le patio pour faire quelques pas, noue des relations avec quelques prisonniers mais aussi quelques gardiens. Sans fard, il nous livre ses moments de faiblesse.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/jpg/020-3.jpg Arthur Koestler

Loin de l'Histoire avec un grand H, Arthur Koestler nous fait toucher du doigt les souffrances endurées par les prisonniers de guerre même si, de par son statut de journaliste anglais ,il a été relativement protégé et qu'il a ainsi pu échapper au peloton d'exécution.

Je ne vais pas vous raconter tout le livre mais je vous en recommande vivement sa lecture.


Bonne lecture

Philippe

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patricia 05/05/2011 11:37


Surtout ne stoppe pas tes conseils de lecture , cela serait trop bête et tant pis pour ceux que cela dérange!!! De toute façon l'Histoire elle est toujours vue au travers de regards plus ou moins
objectifs ( ou subjectifs...) comment empêcher même pour de grands historiens de ne pas faire intervenir même un minimum leurs propres pensées , on est surtout tous humains avec nos qualités , nos
défauts et franchement je pense que tu es assez juste dans tes façons de traiter les événements , ceux que ça dérange n'ont qu'à changer de site tout simplement , on est libre c'est ça la
démocratie , on ne va pas se censurer tout de même non? Justement nos aïeux n'auraient pas voulu ça! Trève de discussions et poursuis ton travail qui nous enchante!


el_frances 05/05/2011 20:28



Tout est dit



tizizus 01/05/2011 14:37


Salut
Tu aurais un ouvrage de référence à me conseiller sur la Guerre d'Espagne. Etant gamin, je voyais mon père (né en 1921, ayant connu la guerre, le franquisme et la fuite en france) penché sur une
encyclopédie en plusieurs volumes qui le passionnait.
Pluche
Fred


el_frances 01/05/2011 22:02



Je te conseille de te reporter à un de mes anciens articles où je propose une bibliographie succincte sur le sujet (ma préférence va au Bénassar... Tu as aussi le livre de Beevor)


 



Présentation

  • : Le blog de el_frances
  • Le blog de el_frances
  • : site consacré aux figurines (15, 20 et 28mm)et aux jeux avec figurines (Empire, Guerre de Sécession, Guerre d'Espagne, Seconde guerre mondiale.
  • Contact

Recherche