Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 11:54
      Quand on a terminé de peindre un régiment, rien de tel que d'ajouter un ou deux drapeaux pour le mettre en valeur. Certains courageux les peindront eux-mêmes et d'autres (moins courageux...) chercheront sur internet de quoi satisfaire leurs besoins.
Voici trois liens qui vous permettront de disposer de drapeaux pour la guerre de sécession :
- le bien connu Warflag avec ses versions "propres" et "déchirées" des drapeaux.
- un site moins connu consacré aux drapeaux de ce conflit : krigsspil
- un dernier pour la route qui vous permettra des disposer de drapeaux sudistes.

Vous pouvez les imprimer mais faites attention à l'échelle pour que vos drapeaux soient compatibles avec vos figurines.

Bonne journée.
Philippe
Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 05:53
     En parcourant mon blog, je me suis rendu compte que j'avais oublié de vous parler des dernières publications qui ont retenu mon attention. Je corrige donc cet oubli aussitôt.

     Côté français, je tenais à vous signaler la parution du numéro Hors-série 11 de Vae Victis consacré à l'opération Market Garden. Ce numéro vous propose de découvrir (ou re-découvrir) cette opération militaire qui eut lieu en septembre 1944 et dont la bataille de Arnhem fut le moment clé. Ce dossier très complet comporte, en plus d'un historique au jour le jour de l'opération, de multiples scénarios pour rejouer cette opération. Avis aux amateurs...

Découvrez le sommaire détaillé en cliquant sur l'image ci-dessus

 

       Je ne résiste pas... Voici la bande-annonce (en anglais) du film de Richard Attenborough "Un pont trop loin" (A bridge too far) dont le sujet est justement l'opération Market Garden.


 


 

      De l'autre côté des Pyrénées, la revue Wargames, Soldados y estrategias consacre un dossier entier au siège de Malte de 1565. Tout est passé en revue : contexte historique, figurines, scénarios... A découvrir...

Cette revue consacre, comme l'année dernière, plusieurs pages richement illustrées au salon de la figurine anglais Salute.

Un article traite de la bataille de Cacabelos qui opposa dans ce petit village de Léon (Espagne) le 95th rifle aux hussards du général Colbert. Celui-ci trouva la mort suite à un tir de Thomas Plunket resté dans la légende. Des photos des figurines des frères Perry illustrent joliment cet article. 

Pour découvrir le sommaire détaillé, cliquez sur la revue.

 

Thomas Plunket en action...

 

Bonne lecture, bonne peinture (s'il ne fait pas trop chaud...) et à bientôt.

Philippe

Repost 0
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 10:15
Dans un commentaire, André m'a demandé des précisions sur les grades dans l'armée nationaliste durant la guerre civile espagnole. Je n'ai eu qu'à me plonger dans la "bible" sur la guerre civile à savoir : Los uniformes militares de la guerra española de José Maria Bueno.  Voici donc deux planches qui résument tout et m'évitent un long discours indigeste...

GRADES D'INFANTERIE

 

 

Si comme André, vous avez des questions particulières ou que vous recherchez une info sur un uniforme, n'hésitez pas à m'écrire ; je ferai mon possible pour répondre à votre demande.


Bonne journée à toutes et à tous.

Philippe

 



 

Repost 0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 14:42
Bonjour à tous !
Me revoici après un long silence... Toujours dans la guerre de sécession jusqu'au cou, je vous propose un nouveau scénrio : la bataille d'Antietam. Ce scénario s'inspire largement de celui contenu dans la règle "De Bull Run à Gettysburg" mais se veut moins "gourmand" en troupes.
Je vous propose de télécharger 3 fichiers : la fiche de présentation, le plan et l'ordre de bataille.

                
                                                   Présentation                               ODB                             Plan

Pour vous encourager à jouer ce scénario, voici quelques images de la partie "initiation" que nous avons jouée avec Alain et quelques amis (normalement pousseurs de figurines en Empire...).

Le champ de bataille


Les troupes en présence
    

La mise en place de la défense sudiste


L'offensive nordiste dans le champ de maïs


























Le champ de maïs a été réalisé à l'aide d'un blister "décor de train" acheté chez Jura Modelisme.

Le sens du détail...


Alain avait préparé deux tenues pour les généraux ! Génial ! 

Actuellement, je suis en train de socler mon artillerie nordiste et mon premier régiment sudiste ; les photos arriveront très bientôt.

 

A très bientôt.

Philippe

Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 23:00


Vous aussi diffusez l'information. C'est urgent !!!!

Et si vous ne l'avez pas encore vue, voici le lien pour voir "Home".


link

A bientôt pour parler de figurines...

Repost 0
Published by el_frances - dans Divers
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 20:28
     Après une longue absence due à des séances de bricolage intensives, je reviens pour tenir une promesse faite il y a quelques temps : mettre en ligne la version "revue et corrigée" de Billy Yank.
      Je suis parvenu à entrer en contact via le mail avec Pierre Laporte, l'auteur de cette règle qui fait le délice de nos après-midi ou soirée et il m'a avoué être surpris (et heureux) d'apprendre que Billy Yank était encore jouée. Je lui ai demandé de jeter un oeil à nos "additifs". J'attends avec impatience son avis avisé.
    Trêve de blabla ! Réveillez votre modem ! A vos marques ! Prêts ! Téléchargez !!!!! (soyez patients car le fichier est un peu lourd  ! )

Cliquez sur le canon pour commencer le téléchargement...

 

A très vite !

 

Philippe

Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 21:15
Bonjour à toutes et à tous,
On ne peut pas dire qu'en ce moment je vous offre beaucoup de choses à lire et à voir. Il faut dire qu'entre le boulot et le bricolage (notamment l'herbe à tondre...), les pinceaux sont un peu remisés... provisoirement !
Je vous invite par ce petit billet à visiter un forum dédié à la guerre de sécession.
Bonne visite. Bon pont pour ceux qui le font

Philippe
Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 18:47
Si vous souhaitez varier les plaisirs, vous pouvez vous mettre au "scrapbooking" . Cette activité consistre à mettre en page des photos de façon originale et personnelle. Mais non, messieurs, ne faites pas les machos ! Cette activité n'est pas réservée qu'aux femmes ! J'en connais qui se débrouillent même très bien, n'est-ce pas Alain ?
Si vous voulez vous y mettre voici deux liens pour éclairer votre chandelle :

le premier est le lien d'une amie : link
le second est un lien pour s'équiper :

Boutique Candy !
Boutique Camayon - 20-04-2009

N'abandonnez pas pour autant la figurine
A très vite.
Philippe
Repost 0
Published by el_frances - dans Divers
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 18:14
       Me voici de retour après plusieurs semaines de silence consacrées à la peinture mais aussi au bricolage... Hier, je me suis rendu chez Alain où nous avons rejoué la bataille de Kernstown après avoir modifié légèrement l'ordre de bataille.
Afin de vous permettre de bien comprendre mon propos, voici l'ordre de bataille et le plan. Il vous suffit de cliquer sous les images pour pouvoir les télécharger au format word.


Le joueur nordiste se déploie en D1 -E1. Il note secrètement la zone d'entrée de ses renforts entre A1 et F1. Il teste 1d6 à la fin de chaque tour pour leur entrée en jeu (si vous décidez de faire entrer vos troupes à différents endroits, vous devrez lancer autant de fois que nécessaire le dé et obtenir le résultat nécessaire > 1 zone d'entrée = 1d6). Il faut obtenir 6 à la première tentative, 5-6 à la deuxième tentative, etc. Vous avez la possibilité de modifier ces zones d'entrée en cours de partie mais à ce moment-là tout est à refaire : 1ère tentative > 6, 2ème tentative > 5-6, etc.

Le joueur sudiste (voir le plan).

Le terrain : les hauteurs sont considérés comme colline de niveau 1. Les zones boisées sont considérées comme abri léger et terrain accidenté. La zone E2 est une agglomération (abri dur). La zone D2 est un marécage considéré comme zone très accidentée. La zone B2 est coupée d'Est en Ouest par un mur de pierre. Les ruisseaux sont considérés comme des terrains accidentés.

Conditions de victoire : Le scénario dure jusqu'à la capitulation d'un des deux camps. Des points de victoires sont attribués pour l'occupation de certaines zones (voir plan). Chaque unité ennemie détruite rapporte 5 points supplémentaires.

Rapport de bataille
La première chose que nous avons eu à faire a été de déterminer quelles troupes nous aurions. J'avais préparé deux enveloppes contenant chacune un ordre de bataille. Le sort a voulu qu'Alain commande l'armée sudiste et moi l'armée nordiste.
Sachant cela, nous avons bien observé le terrain afin d'affiner notre stratégie.



























Vues du champ de bataille avant la
mise en place des troupes.















Le village de Kernstown. Vous remarquerez la zone marécageuse où les nordistes vont devoir aller se tremper les pieds... Engagez-vous qu'ils disaient...




















Au premier tour, les Parott nordistes ont ouvert le feu sur l'artillerie sudiste qui allait se mettre en position en offrant son flanc... Les 4 dés lancés (pour les 4 impacts obtenus) m'ont offert un 6 chacun soit 24 points. J'ai perdu 4 fois un point pour "cible en mouvement" soit un total de 20 que j'ai multiplié par 2 pour "tir d'enfilade" soit 40 points c'est-à-dire 8 pertes !!! Mon artillerie s'est trouvée à court de munitions mais on peut dire qu'elle a bien travaillé dès le départ. Tout au long de la partie, l'artillerie nordiste montrera sa terrible efficacité. J'applique, dès que je le peux, le principe de tirer sur les batteries ennemies avant qu'elles ne soient position (ensuite lorsqu'elles sont déployées, on a un malus qui divise notre score par 2 > la cible est une batterie déployée.)

A droite de cette photo vous apercevez les 4 Parott nordistes.

Dans le scénario, les nordistes sont censés défendre. J'ai pris l'option "attaque" afin de surprendre mon adversaire et surtout de ne pas avoir attaquer une ville défendue par les Rebs. J'ai donc envoyé dès le 2ème tour mes 4 régiments d'infanterie sur Kernstown. J'ai eu la chance d'obtenir les renforts prévus dans le scénario dès le 2ème tour ce qui m'a permis de mettre en place rapidement le dispositif que j'avais prévu.
De leur côté
, les sudistes sont arrivés assez rapidement sur les deux collines grâce à l'utilisation des routes. Ils ont eu à subir, encore et toujours, les feux de l'artillerie nordiste.

Un régiment aguerri sudiste  a pris position sur la colline. Les zouaves de Mc Clellan arrivent en renfort. Au bas de la photo, on aperçoit les régiments nordistes qui se sont installés dans Kernstown.


Les sudistes se sont installés sur la colline située sur mon flanc droit. L'artillerie et la cavalerie confédérées arrivent par la route, à l'abri de mes tirs d'artillerie. Mes cavaliers ont démonté et seront bientôt renforcés par les zouaves du 15th New York. Cette colline est imprenable de face : mur, montée, feu à bout portant... Une attaque de flanc sera donc nécessaire mais il faudra aussi contenir les cavaliers sudistes.

 

Vue de ce côté, une fois les Parott sudistes en batterie, mes cavaliers semblent bien vulnérables. Heureusement, ils sont en ordre dispersé...

 

On peut dire que cette bataille a tourné autour des deux collines occupées par les Sudistes (alors qu'on pouvait s'attendre à se trouver dans un scénario où les nordistes étaient en défense). En effet, dans ce scénario, Pierre Laporte, en octroyant des points de victoire pour différentes zones occupées, pousse le joueur nordiste à sortir de ses retranchements. C'est pourquoi je n'ai pas hésité à prendre le village de Kernstown.

Deux régiments ont pénétré dans les bâtiments et leur ordre "Manoeuvrer" est devenu "Tenir". Hélas, le brigadier des deux régiments sur la gauche du village a refusé d'exécuter l'ordre de Tenir et a envoyé ses troupes à l'assaut de la colline. Encore un excité !!!!

Pendant que l'assaut contre la colline sera mené. Les deux autres régiments retranchés dans Kernstown mettront en déroute, grâce à un feu nourri, les zouaves de Mc Clellan.


Le deuxième régiment soutient l'attaque du premier régiment

 

Les nordistes sont "accueillis" par un tir à bout portant

Malgré deux vagues d'assaut, les nordistes ne passent pas et sont démoralisés.

Cette attaque a échoué faute d'une préparation par le feu suffisante. 

 

Alors que ces deux régiments sont repoussés, ceux qui étaient dans Kernstown sortent de la zone construite pour prendre de flanc l'artillerie sudiste et les rifles. Ces derniers se replient rapidement et échapperont à la prise de flanc contrairement aux artilleurs.


 

Sur l'aile droite, les nordistes ont rencontré une forte résistance. L'artillerie sudiste était retranché sur une colline, derrière un mur. La cavalerie sudiste soutint l'action des artilleurs.

La progression des nordistes fut ralentie par la traversée de la zone marécageuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                        Les nordistes subissent un feu nourri

 

L'infanterie nordiste passe finalement sur le flanc de l'artillerie pour monter sur la colline après avoir repoussé l'infanterie sudiste par une charge bien préparée par le feu... Les artilleurs pris de dos tourneront leurs pièces mais l'issue du combat est déjà scellée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                Gros plan sur l'assaut

 

L'infanterie repoussée, l'artillerie détruite. Les nordistes peuvent prendre possession de la colline pendant que la cavalerie US prend de flanc les cavaliers rebs. 

 

La bataille s'est donc achevée sur une victoire nordiste. Cela fait toujours plaisir de gagner mais ce qui fait encore plus plaisir c'est de passer un bon moment avec un ami fidèle, sans prise de tête. 

On dit que l'Histoire est toujours écrite par les vainqueurs. J'espère avoir raconté cette partie de la façon la plus objective possible. Alain ne manquera de compléter mes omissions ou de corriger mes erreurs.

Comme lors de notre dernière partie "No Pasaran", j'ai usé d'un subterfuge pour déstabiliser mon adversaire. Je suis obligé de l'avouer puisque j'ai été pris sur le fait...


Durant cette partie, nous avons testé les modifications proposées par Patrice (que vous pouvez télécharger sur ce blog) et quelques-unes de notre cru. A l'issue de la partie, nous avons opéré (encore...) quelques modifications. La version 2 de Billy Yank sera donc très bientôt téléchargeable sur ce blog. Encore un peu de patience !!!!!

 

Pour terminer cet article, je vous mets un extrait du formidable "Gettysburg" illustrant l'effet de l'artillerie durant la guerre de sécession. Il s'agit du "bombardement" réalisé avant la fameuse charge de Pickett. 

 

 

Merci pour votre passage et vos commentaires.

A bientôt.

Philippe

Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 18:15
Bonjour à tous,

Un petit passage pour vous signaler une petite erreur que j'ai commise en saisissant la table des tirs :

Dans la table des tirs (en bas à gauche), dans la rubrique -1 par dé, il faut lire « cible en surplomb » et « cible en ordre dispersé ».

En jouant avec mon pote Alain, nous avons décidé d'appliquer une série de modifications que vous pourrez ajouter à celle que Patrick nous a déjà proposées.

Les voici donc

Tirs d’armes légères : (voir table des modificateurs de tirs)

Malus appliqués lors de la procédure de tir :

 

Nota : Une unité hésitante ou démoralisée est considérée comme immobile (même si sa brigade a un ordre M, C, ou R). Le malus « l’unité est en mouvement » (score divisé par 2) ne s’applique donc pas.

 

Tirs d’artillerie : tirs de destruction

Ce type de tir permet de détruire des fortifications ou des bâtiments. Il doit être annoncé avant de procéder au tir. En cas d’oubli, le tir, s’il réussit, entraînera des pertes humaines mais n’endommagera pas les fortifications ou les bâtiments.

 

Si le tir réussit, les dégâts occasionnés seront :

 

Type de pièce

Abri léger

Abri dense ou lourd

6 livres

3 cm / 5 pertes

 

Napoléon ou 12 livres

3 cm / 5 pertes

 

3 inches ou 10 Parrot

6 cm / 5 pertes

3 cm / 5 pertes

20 Parrot

6 cm / 5 pertes

3 cm / 5 pertes

 

 

5.2 - Test de moral : mort d’un général

Toute unité voyant la mort de son général de brigade ou de division ou du général en chef doit tester son moral. En cas d’échec, l’unité devient démoralisée. Si elle l’était déjà, elle déroute immédiatement.

Cette dernière modification a provoqué dans une de nos dernières batailles avec Alain, un effondrement de l'aide gauche nordiste... Il faut donc être prudent lorsqu'on rattache un général à l'unité... Ce point manquait (les généraux prénaient de réels risques lors des combats. Il y avait en plus des "tireurs d'élite" qui appréciaient particulièrement les généraux...).

N'hésitez pas à réagir à ces propositions.

A bientôt.

Philippe

PS : J'ai terminé deux batteries nordistes avec leur train et je suis en train de peindre 12 cavaliers démontés ainsi que 2 brigadiers et un divisionnaire. Après, je m'attaque un peu aux sudistes. Je mettrai bientôt en ligne quelques photos, et autres trucs et astuces. Patience !

Para mis amigos españoles :  No pongo la traduccion en castellano porque este articulo trata de una regla unicamente en frances. Lo siento. Amistosamente.

Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de el_frances
  • Le blog de el_frances
  • : site consacré aux figurines (15, 20 et 28mm)et aux jeux avec figurines (Empire, Guerre de Sécession, Guerre d'Espagne, Seconde guerre mondiale.
  • Contact

Recherche