Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 15:12
    
      Le monde de la figurine et plus exactement de l'uniformologie est en deuil puisque Dioniso Alvarez Cueto est recemment décédé "des suites d'une longue maladie" (comme le veut la formule). Ce nom ne vous dira peut être rien et pourtant je suis sûr que vous avez déjà eu sous les yeux une de ses illustrations notamment si vous êtes lecteur de "Tradition magazine", de "Gloire et Empire". Je ne ferai pas la nécrologie de cet artiste mais je vous invite à visiter son site qui vous permettra d'apprécier son talent. Descanse en paz Dioniso !

Traduccion en Castellano (utilizando el sitio "reverso")
El mundo de la figurina y más exactamente de la uniformologia esta  de luto ya que  hace poco  ha fallecido " despuès de una larga enfermedad" (como se suele decir). Este apellido quizas no te recuerde nada y sin embargo estoy seguro de que ya tuviste ante los ojos una de sus ilustraciones en particular si eres lector de " Tradition magazine ", de " Gloire et Empire ". No haré la necrología de este artista sino que te invito a visitar su sitio que te permitirá apreciar su talento. ¡ Descanse en  Paz Dioniso!

A bientôt pour un article plus réjouissant...
Philippe

Repost 0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 09:37
     En prenant comme base la règle de Pierre Laporte "Billy Yank", Alain (dit Spartacus dit Janette dit Lahire... ) a mis au point un règle pour la guerre franco-prussienne de 1870-1871. Les tableaux de tirs ont été modifiés pour ce conflit et quelques ajouts ont été faits notamment au niveau des formations.
     Lorsque j'ai mis en page cette règle, je ne disposais pas des modifications pour Billy Yank que Pascal m'avait faits passer. Vous pouvez les télécharger pour les ajouter à la version Guerre de 70. Cette règle n'a pas encore fait l'objet de tests dans le cadre de parties. Vos remarques seront donc les bienvenues (Une contribution de M. Laporte serait très appréciée à condition qu'il connaisse mon blog...)
      La règle a été "saucissonnée" en 6 fichiers pour en faciliter le téléchargement.
La couverture : Voir le Fichier : de_reischoffen_a_loigny_couverture.doc
1ère partie : Voir le Fichier : de_reischoffen_a_loigny_1.doc
2ème partie : Voir le Fichier : de_reischoffen_a_loigny_2.doc
3ème partie : Voir le Fichier : de_reischoffen_a_loigny_3.doc
4ème partie : Voir le Fichier : de_reischoffen_a_loigny_4.doc
5ème et dernière partie : Voir le Fichier : de_reischoffen_a_loigny_5.doc

En espérant que cette règle vous permettra de partager de bons moments de jeu et de convivialité.

A très vite.
Philippe
Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 16:56
Dimanche dernier, ARTE a diffusé en deuxième partie de soirée la première partie d'un documentaire sur la guerre de sécession illustré par de nombreuses photos d'époque et d'extraits de mémoires des personnalités de l'époque. Si vous n'étiez pas devant le petit écran, vous pouvez visionner ce documentaire sur le site de la chaîne qui propose aussi un document sur le général Grant.
Voilà de quoi occuper une soirée, à moins que vous ne préfériez regarder "La nouvelle star"

Voici les liens :
Sur le général Grant
Sur la guerre de sécession.

A bientôt.
Philippe
Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 14:49
En naviguant sur internet, vous êtes peut être tombés sur des APO et leur logo :

Mais de quoi s'agit-il ? Derrière ces trois lettres se cache l'expression : Auto-Prise-en- Otage. Le principe en est simple : vous vous fixez un objectif sur votre blog [par exemple : peindre 2 regiments de lanciers de la Vistule... Qui pourrait avoir cette idée ??? Vous ne voyez pas ? Cliquez ici ] et vous vous engagez devant toute la blogosphère à l'atteindre pour une date précise (Demain par exemple ! Mais cet homme est fou !!!!). C'est très tendance : Travailler plus, pour... au fait pourquoi ? C'est une option qui vous est offerte. L'autre peut se résumer à l'aide de cette petite maxime chinoise : "Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter." Pour ma part, je suis plutôt sur la deuxième ligne de conduite. Ce qui ne signifie pas que je condamne ceux qui ont choisi la première. Il est vrai que parfois on a très envie de peindre certaines figurines pour pouvoir les utiliser lors d'une partie mais de là à médiatiser ses objectifs et se mettre la pression ("Si je n'atteins pas l'objectif, je me flagèle devant ma webcam !!!)s

J'attends vos réactions avec impatience.
Philippe

Repost 0
Published by el_frances - dans Divers
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 10:47
     En visitant le site de Sébastien alias Siaba (un figuriniste tarnais... d'adoption, comme moi), j'ai découvert un peintre militaire au talent extraordinaire : Keith Rocco. Je vous mets le lien pour que vous puissiez accéder à l'article de Sébastien et, par la même occasio, visiter son blog. il mène (entre autres) actuellement un projet en 28mm autour de Bull Run.
Je ne vous présenterai pas la biographie de Keith Rocco puisque  vous la trouverez en anglais sur son site. Je préfère vous montrer quelques-unes de ces oeuvres et vous engager à visiter sa galerie virtuelle où vous constaterez qu'il ne s'est pas limité à la guerre de sécession ni à l'histoire américaine.
















































































Le colonel Chamberlain et ses hommes à Little round Top (Gettysburg)








Je ne resiste pas à l'insertion d'une petite vidéo... On dirait que le tableau prend vie tout à coup !


Et pour finir, ma toile préférée (sans doute parce que je viens de peindre des cavaliers nordistes).

Merci pour votre visite et à bientôt.
Philippe

Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 08:45
 
A la demande d'Alain, un petit post pour créer une ambiance musicale autour de la guerre de sécession. Si vous faites un tour sur you tube (par exemple), vous trouverez d'autres vidéos de ce genre. Attention toutefois car certaines prônent le retour de l'esprit sudiste dans ses aspects les plus négatifs...





 



Bonne écoute et à bientôt.
Philippe
Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 20:00
En feuilletant le livre de José Maria Bueno, Uniformes militares de la guerra civil española, je suis tombé sur une planche qui a retenu mon attention en raison de quelques détails uniformologiques qui me semblaient constituer un défi-peinture intéressant. Voici la planche en question :


Elle représente un fantassin de la Légion de Albiñana. La tenue est assez similaire à celle de la Falange sauf que le bleu de la chemise se veut plus laiteux et que le gorro est orné d'un galon rouge et jaune. C'est ce galon qui m'a donné l'idée de me lancer dans la réalisation d'une unité de cette légion.

Au niveau de l'histoire de cette formation, je n'ai trouvé que peu d'information. Elle fut fondée par le docteur Albiñana, homme politique ancré à l'extrême droite, qui, à l'image de la Falange, voulut doter son parti,
le Partido Nacionalista Español,  d'une force para-militaire (1931). La devise du parti était : "L'Espagne au dessus de toute chose et au-dessus de l'Espagne immortelle seul Dieu"... Elu député en 1936, il se plaça naturellement du côté des "rebelles" au moment du putch. A Madrid, il est arrêté et tranféré à la "prison modèle" où les anarchistes et les communistes vont se livrer à des exécutions sommaires alors que le Gouvernement appelait à l'ordre et condamnait les exactions perpétrées et à venir. José Maria Albiñana fut parmi les victimes. Ses partisans en ont fait un martyr de la cause nationalistes. Les seules informations dont j'ai pu disposer proviennent d'un site carlistes, à la position ouvertement anti-républicaine (On peut y lire, par exemple, que les élections de 1936 qui ont porté le Front populaire au pouvoir n'ont été qu'une énorme fraude électorale... Chacun appréciera cette vision de l'Histoire). Voici ce qui y est dit de la mort de Albiñana : “A Albiñana le reservaron una suerte especial. Le golpearon con saña, simularon varias veces su fusilamiento con balas de fogueo y terminaron matándole con dos balazos, luego los milicianos separaron la cabeza del tronco y la colocaron entre las piernas del cadáver. Así fue enterrado en una fosa común con el resto de MÁRTIRES DE LA FE."
Traduction pour les non-hispanophones :
"On réserva un sort particulier à Albiñana. On le frappa avec acharnement, on simula plusieurs fois son exécution avec des cartouches à blanc et on finit par le tuer, ensuite les miliciens séparèrent sa tête du tronc et la placèrent entre ses jambes. Ainsi, il fut enterré dans une fosse commune avec les restes des martyrs de la foi". Cet extrait, qui n'est qu'un exemple parmi tant d'autres (on pourrait trouver le même type d'atrocité commise dans le camp des nationaux) nous montre le côté le plus sombre de cette guerre.
Ici s'arrête la partie historique dans la mesure où je ne dispose d'aucune autre information.


Les figurines

Les figurines sont toujours des Irregular miniatures 20mm. Pour réaliser cette légion, j'ai utilisé de l'infanterie régulière. Pour certaines figurines, j'ai dû transformer la veste en chemise. J'ai eu recours à la meuleuse. Pour créer les manches retroussées, j'ai tout simplement utilisé de la peinture pâteuse. L'officier avait initialement une casquette. Je la lui ai enlevée et j'ai reconstruit un calot en milliput. Place aux images :

Vues générales des plaquettes :























La plaquette de commandement
Un premier aperçu du galonnage
J'ai doté cette plaquette du drapeau nationaliste faute d'information précise
sur la bannière de la légion de Albiñana.

La plaquette de soutien
Encore du galonnage...

Une plaquette de fusils
Toujours du galonnage !

C'est terminé pour aujourd'hui ! A très vite !
Philippe

Repost 0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 00:00
    



      Au début de la guerre de sécession, la cavalerie de l'Union est constituée de 5 régiments réguliers :
- 2 régiments de dragons
- 1 régiment de fusiliers montés
- 2 régiments de cavalerie
Après la bataille de Bull Run, 31 régiments sont mis sur pied pour la durée de la guerre. Tous les régiments sont regroupés et forment désormais le corps de cavalerie de l'Armée des Etats-Unis.
      La cavalerie ne cesse d'augmenter ses effectifs pour faire face à la cavalerie confédérée qui la dépasse en qualité.
Dans les deux dernières années du conflit la cavalerie de l'Union joue un rôle capital : ses effectifs (à la fin du conflit, on compte 272 unités), sa mobilité, sa puissance en font une arme redoutable.


     La cavalerie durant la guerre de sécession n'est pas utilisée comme sous l'Empire dans des charges héroïques ; elle remplie plutôt des missions de renseignement (repérage de l'ennemi, de harcèlement et lors des batailles c'est plus sa puissance de feu qui est mise à contribution de le fil des sabres. Pendant les 18 derniers mois de la guerre, une arme révolutionnaire fut utilisée : la carabine à répétition Spencer. 94 000 exemplaires furent mis en service. C'était, paraît-il, la meilleure arme à feu jamais fournie à un cavalier. La Henry, moins fiable que la précédente, équipa une dizaine de milliers d'hommes. Ces armes furent utilisées en même que d'autres carabines à chargement par la culasse comme la Burnisde et la Sharps.

La Spencer


    Essayez au cours d'une partie de charger avec votre cavalerie et vous verrez le résultat... Comparez avec une attaque de cavalerie au feu et vous m'en direz des nouvelles (+1 par dé d'arme à chargement par la culasse, X 2 d'arme à répétition. Si on prend comme exemple 12 cavaliers (une plaquette garde les chevaux)  tirant sur une unité d'infanterie cela donne : (3d6 + 3) x2. Si on prend une moyenne de 3 par dé, cela fait (9 +3)  x2 = 24 soit 4 pertes pour l'unité d'en face... et je n'ai pas envisagé que nos cavaliers soient retranchés derrière un mur...
    Si on prend une charge de 15 cavaliers, avec une moyenne de 3 par dé on obtient 3 x 3d6 = 9 ; 9 x3 cavaliers chargeant) = 27 soit 5 pertes. Cela peut sembler plus intéressant mais il ne faut pas oublier qu'avant de charger nos cavaliers devront réussir un test de réaction et qu'en cas d'échec ils seront cloués sur place et deviendront hésitants. De plus, je ne pense pas que l'adversaire se prive de réaliser un tir défensif et d'infliger quelques pertes à nos cavaliers ce qui les pénalisera pour le test ...
On peut néanmoins envisager la charge par exemple sur une unité démoralisée qui divisera son score de tir par 2 à cause de cette démoralisation et par 2 parce qu'elle tire sur de la cavalerie montée mais qui multipliera par 2 pour le tir à bout portant. Par contre, je déconseille vivement de charger des troupes fraîches sauf absolue nécessité ou si elles sont sous un ordre de mouvement


Côté figurines :

Les figurines utilisées sont des Old GLory 15mm. Ce régiment compte 15 cavaliers (5 plaquettes de 3 figurines) et la version "démontée" totalisera 12 figurines (on considère qu'une plaquette garde les chevaux). Les cavaliers sont séparés des chevaux. J'ai donc commencé par peindre les chevaux avant de m'occuper des cavaliers.

Les chevaux :
Etant donné que je "débute" en 15mm, je tatonne pas mal. Pour les chevaux, j'ai passé une basse noire puis un premier brossage "humide" (c'est paradoxal, je sais, puisque normalement le brossage est sec. Je trouve que le "vrai" brossage donne un aspect usé à la peinture aussi, cette fois-ci, ai-je utilisé une peinture légèrement diluée et mon brossage, d'habitude passé à grands coups de pinceau, s'est voulu plus précis) en Terre d'Ombre Brûlée ou Terre d'Ombre Naturelle ou Gris (selon les chevaux). Le deuxième brossage s'est fait à l'aide de la Terre de Sienne Brûlée que j'ai atténuée avec un peu de Terre de Sienne Naturelle. Pour les chevaux gris, un brossage gris clair a été ensuite complété par un léger brossage blanc.
J'ai ensuite peint tout l'équipement en noir puis à l'aide d'un brossage de noir (20%)+ bleu primaire (10%) + blanc (70%), j'ai créé des reflets.
A cette échelle, il faut marquer le trait si on veut que les effets soient visibles.


Les cavaliers :
Pour les cavaliers, j'ai commencé par les parties chair avant de passer du bleu primaire sur le dolman, le képi et le pantalon. J'ai ensuite brossé le dolman et le képi à l'aide d'un mélange de bleu primaire et de bleu clair n°45 de chez Pébéo (gamme Pébéo Déco). Le même mélange m'a servi pour peindre le pantalon. Une pointe de blanc dans ce mélange m'a permis de "brosser" le pantalon. Le galonnage jaune a ensuite été réalisé. J'ai ensuite collé les cavaliers sur leur monture afin de pouvoir peindre l'équipement sans abîmer le noir des bottes (la difficulté avec ces cavaliers a été de les tenir...). Il ne me restait plus que quelques détails à terminer (dorures et parties métalliques).

A cette étape, on se dit que le travail est fini. Grave erreur ! Il reste le soclage ! Une belle figurine mal soclée ne rendra pas... Ne négligez donc pas cette étape. Pensez à ne pas utiliser des socles trop foncés qui "éteigne" les couleurs.  Pour connaître ma technique, je vous renvois à mon article sur ce sujet : Socler un véhicule (ou des figurines...).

Voici donc le résultat.
(les premières photos sont assez sombres, désolé...)



























La plaquette de commandement :



































Le trompette et son cheval gris...













La troupe :










Le cavalier du centre a subi une blessure à la tête



















































Il ne me reste plus qu'à peindre cette unité "démontée" en train de faire feu sur les Rebs. Mais d'abord, je dois terminer de peindre un bataillon d'infanterie de ligne (entre autres...).

Merci pour votre passage et vos commentaires.
Philippe

Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 00:00



Ceux qui suivent régulièrement mon blog, savent que j'apprécie énormément les aventures du Capitaine Alatriste. Et bien, grande nouvelle pour moi, les aventures du Capitaine Alatriste sont, enfin, disponibles en DVD et en VF. C'est apparemment un film à  grand spectacle et Viggo Mortensen semble tout à fait à l'aise dans la peau du spadassin... Voici quelques images.



 

J'ai bien entendu "craqué" et j'ai commandé in peto (non c'est pas grossier ! Non je n'ai pas du mal à digérer ) mon exemplaire. Je ne manquerai pas de vous faire connaître mon opinion. 

A plus.

Philippe

 

Repost 0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 10:47
Voici un petit post consacré à un point important : le soclage. Dans "Billy Yank", il est indiqué qu'il faut socler les figurines par 2 à 6 sur un socle de 2,5 cm de front. Deux questions se posent :
- Quelle profondeur ?
- Comment faire rentrer plus de 2 cavaliers sur de tels socles ?

La profondeur
Aucune indication n'est donnée dans la règle. Cela signifie que nous sommes ldonc ibres de choisir les dimensions. Pour information, la règle "Johnny Reb" prévoit des socles de 2,5 x 2,5 cm. Personnellement, je ne suis pas adepte des socles carrés. J'ai donc opté pour des socles de 2,5cm de front par 3 cm de profondeur (la différence est minime, je vous l'accorde). Ainsi mon socle est un peu plus profond. En mettant 4 figurines par socle, je crée 2 lignes bien distinctes. Je résoud aussi le problème des baïonnettes du deuxième rang qui rentrent dans la tête des fantassins de la première ligne... Après chacun décide.
Si vous jouez en club, mettez-vous d'accord avant car ça n'a l'air de rien mais ajouter 0,5 cm de profondeur par socle fait perdre sur le régiment formé en colonne 2,5 cm (0,5 cm x 5)de profondeur par rapport à un joueur qui socle à 2,5 de profondeur... . On reste concentré !!!!
.
Sur le site des "Ultimes Guerriers", un forum est consacré à Billy Yank. On y parle soclage et une proposition intéressante y est faite pour différencier les généraux :

Type Figurines Dimensions socle
Général d'Armée (Lee, Grant, Meade par exemple) 4 figurines 4 cm x 4cm
Général de Corps (Longstreet, Porter par exemple) 3 figurines 3 cm x 3 cm
Divisionnaire d'infanterie 1 général + 1 fantassin 2,5cm x 3 cm
Divisionnaire de cavalerie 1 général + 1 cavalier 3,5 cm x 3 cm
Général de Brigade 1 général 2,5cm x 3 cm

Voilà ce que cela donne (la photo provient du forum des Ultimes guerriers).

De gauche à droite : Brigadier, Divisionnaires de cavalerie et d'infanterie, Général de Corps, Général d'Armée

Le soclage de la cavalerie
Si vous tentez de socler votre cavalerie sur des socles de 2,5 cm de front, vous ne parviendrez à rentrer que 2 cavaliers (en 15mm et dans le meilleur des cas...). La solution proposée sur le forum des Ultimes guerriers est de faire des socles de 3,5 cm de front x 3 cm de profondeur. Pour la profondeur, je suis assez d'accord : 1 cavalier équivaut ainsi, en profondeur, à deux lignes de fantassins (pour des socles à 3 cm de profondeur...).Avec ces dimensions, deux cavaliers seront à l'aise et 3 cavaliers seront au botte à botte. Si vous voulez mettre davantage de figurines sur votre socle, vous devrez jouer sur la profondeur mais pensez quand même qu'un régiment à 5 x 3 figurines représente dans la réalité un régiment de cavalerie à 300 hommes.
Pour vos différentes parties, prévoyez de disposer d'au moins un régiment à 10 figurines et d'un régiment à 15 figurines (Pour l'infanterie, c'est pareil, prévoyez de l'infanterie régulière à 20 figurines par bataillon mais ayez aussi de l'infanterie à 30 figurines notamment pour les unités d'élite type Iron  Brigade, infanterie de Texas).

Pour clore ce billet, je vous signalerez une page où vous trouverez une maison et une église typiques au 1/72 pour agrémenter vos tables de jeu.

Bonne journée à toutes et à tous.
Philippe

Repost 0
Published by el_frances - dans Guerre de Sécession
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de el_frances
  • Le blog de el_frances
  • : site consacré aux figurines (15, 20 et 28mm)et aux jeux avec figurines (Empire, Guerre de Sécession, Guerre d'Espagne, Seconde guerre mondiale.
  • Contact

Recherche