Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 14:32

On peut peindre des figurines dans le but de jouer et, de temps en temps, se faire plaisir en réalisant de petites saynètes ou dioramas. Un jour, j'ai acheté une pochette Wargames Foundry 28mm comportant des prisonniers autrichiens et leurs gardiens français. Je n'avais pourtant aucune attirance particulière pour l'armée autrichienne mais je trouvais les figurines sympas. Elles sont restées un bon moment dans mes tiroirs puis elles ont fini par en sortir pour subir quelques transformations et donner le diorama que voici.





La scène se situe quelques part en Espagne entre 1808 et 1814. Quelques soldats français surveillent (plus ou moins...) un groupe de prisonniers au pied d'un calvaire.






















Après ces vues générales, entrons dans le détail...





Les prisonniers
:

Le groupe de prisonniers comprend des Anglais et des Espagnols.



Côté anglais, on trouve un fantassin anglais qui, bien que blessé, semble confortablement allongé alors qu'il est en pleine conversation avec un hussard anglais. Ces figurines n'ont pas subi de grandes modifications ; tout s'est fait à la peinture sauf le plumet du hussard réalisé en milliput.


















Pour les Espagnols, on trouve un grenadier avec son bonnet si typique. J'ai transformé un grenadier hongrois dont j'ai dû rehausser le bonnet et lui ajouter une flamme en feuille de plomb. J'ai dû aussi créer les basques et lui remonter les guêtres. Pour lui donner un air encore plus renfrogné, je lui ai ajouté une pipe. C'est le personnage que j'aime le plus dans ce diorama. Au moment de le peindre, je n'ai pas hésité à lui faire la peau très matte, histoire de lui donner une gueule de baroudeur.











Vue de dos. Cette photo permet de voir la flamme du bonnet et les basques.











J'ai utilisé un dragon autrichien que j'ai transformé en dragon espagnol en modifiant son casque. J'ai eu "simplement" à lui implanter une chenille sur son casque. On sent que la dépression n'est pas loin...












Les gardiens français : Trois figurines pour les gardiens : un voltigeur d'infanterie légère, un fantassin de la garde de Paris (uniforme blanc) et un musicien (j'ai oublié les références de son régiment...). Aucune tranformation n'a été faite. Je me suis juste fait plaisir en peignant un uniforme blanc. Notez l'attitude du musicien, on a vraiment l'impression qu'il est désolé et qu'il est en train de s'excuser auprès de son prisonnier (Ah ces artistes !!!).

 



















Sur cette vue de dos, on peut voir la gourde typique utilisée en Espagne qui était fabriquée à partir de calebasse (si vous voulez en savoir + : http://fr.wikipedia.org/wiki/Calebasse )

Repost 0
Published by el_frances - dans Premier Empire
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 11:21
En ce lundi de Pâques, le temps est bien tristounet  et je pense que les pinceaux seront de sortie aujourd'hui. Je vous présente donc aujourd'hui les figurines que j'ai en cours actuellement. Il s'agit d'un régiment de cavalerie franquiste (20mm Irregular miniatures).

Sur la première photo, vous pouvez voir les 2 références pour la troupe : avec calot et avec casque.


Les figurines suivantes ont subi quelques modifs notamment la suppression du fusil et son remplacement par une lance. Cette idée m'est venue en voyant une photo d'époque. L'opération a été assez simple à réaliser : j'ai sauvegardé la main et je n'ai eu qu'à y pratiquer une petite rainure pour y glisser la lance.
Les lances sont, sur la photo d'époque, en bambou. Je vais donc tente de donner un effet bambou en créant, à la peinture, des stries horizontales. Je pense jouer sur l'épaisseur de la peinture pour produire cet effet (si vous avez d'autres idées, je suis preneur ! )

Le trompette a été réalisé là aussi à l'aide d'un cavalier standard dont j'ai enlevé le fusil pour mettre à la place un clairon. J'ai en réalité gardé un peu du fusil que j'ai retravaillé puis j'ai ajouté un morceau de fil de fer coudé pour représenter le "coude" du clairon (je ne suis pas un spécialiste du clairon...).
L'officier quant à lui a changé de couvre-chef puisque initialement il avait une casquette. Les illustrations d'époque montre plutôt des calots que des casquettes. J'ai donc réalisé un calot en milliput.




Côté peinture :
Je commence toujours par les parties "chair". Ici j'ai utilisé la référence "chair bronzée" de Prince August. Sous-couche noir humbrol assez diluée, puis base chair. Ensuite un jus Terre d'Ombre Brûlée(TOB) et un brossage chair + blanc. Je mélange chair + TOB + rouge pour faire les lèvres et les joues (à cette échelle ce n'est pas forcément utile me direz-vous...)
Pour les chevaux : Je pars du foncé vers le clair. Ici base en TOB puis brossage en Terre d'Ombre naturelle puis 2ème brossage en TON + blanc.
Pour ce qui est du blanc. Le débat reste entier. Pour ma part, je passe d'abord du blanc assez dilué puis je brosse toujours avec le blanc en réduisant la proportion d'eau. Un dernier brossage à sec. A cette échelle, je trouve que cela est suffisant.
Dernière chose (c'est mon côté maniaque) : je laisse les figurines de côté quelques heures ou quelques jours (selon mes disponibilités...) pour  pouvoir, si nécessaire, refaire un dernier brossage afin de donner le relief nécessaire à la figurine. Cette opération est parfois la dernière chose que je fais car l'ajout des autres couleurs modifie légèrement l'aspect initial.
Un peu de patience et je vous mettrai en ligne ces figurines terminées. Je sens que ce blog va me booster pour peindre (ce qui n'est pas forcément un mal...).
   
Pourbueno.jpg ceux qui voudraient se lancer dans la réalisation dans cette période, il est vraiment important de posséder le livre de José Maria Bueno (il est de plus en plus difficile à trouver mais c'est encore faisable). Il comporte plus de 250  illustrations couleurs  commentées et de nombreuses photos noir et blanc.

A très bientôt. Bonne peinture à tous et à toutes !
Merci à ceux qui ont laissé de gentils commentaires.
Philippe

Repost 0
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 10:05

Ce premier article ne sera pas un cour d'histoire (rassurez-vous). Il a juste pour objet les figurines et les maquettes dont je dispose actuellement. Je suis un peintre lent et ma tendance à butiner (un coup empire, un coup guerre d'Espagne, un coup guerre de sécession...) n'arrange pas les choses. Ne vous attendez donc pas à trouver des nouveautés toutes les semaines...
J'ai commencé par peintre le camp "national" ou celui des "rebelles"(comme on dit en Espagne) bref les troupes commandés par le général Franco et ses acolytes. Vous trouverez aussi quelques véhicules et troupes répulicains. Les figurines présentées sont des 20mm Irregular miniatures .
Elles sont peintes essentiellement avec les peintures Prince August.


Les "Nationaux"

La legion.
Ce corps d'élite a été fondé par Milan Astray avec Franco en 1920 porte le nom de "Tercio Extranjero". Milan Astray en s'inspirant de la Legion étrangère française voulait doter l'armée d'Afrique d'une force de choc.
Sur la photo, la plaquette de commandement comporte Milan Astray (le "manchot-borgne"). Cette idée m'est venue par hasard : c'est en "inspectant" les figurines que je venais de recevoir que je me suis rendu compte que l'une d'entre elles avait un bras qui n'était pas sortie correctement au moulage...

legion.JPG

legion2.JPG












L'infanterie régulière.
Dans le cadre de cette guerre civile, l'armée s'est cindée en 2 : ceux qui ont choisi le camp des "rebelles" et ceux qui ont choisis de rester fidèle à la République. C'est ainsi qu'à quelques détails près, les uniformes se ressemblent beaucoup. 





La garde civile :
La garde civile est l'équivalent de notre gendarmerie. Sa participation à diverse répression la rendit fort impopulaire. La plupart des gardes civils rejoignirent le camp des nationaux.
guardia2.JPG

L'infanterie carliste :
les requetes.
Originaires du Pays Basque, les carlistes sont monarchistes et fervents catholiques ils se battent "pour Dieu, la Patrie et le Roi". Ils rejoignent donc les nationalistes pour conserver leurs traditions et lutter contre la République instaurée suite aux élections de 1936. Ils sont reconnaissables à leur béret rouge.
D'autres basques préfèreront rejoindre les rangs de l'armée républicaine.

Puisqu'on en parle...


L'armée républicaine
                         
Actuellement, les effectifs républicains sont relatviement réduits mais cela ne saurait durer... L'armée républicaine, en plus de troupes régulières qui était restées fidèles au gouvernement élu démocratiquement se composait de troupes organisées par différentes mouvements ou partis politiques (partis communistes, anarchistes, etc). Cela donne donc a cette armée un aspect très hétéroclite.

Les milices anarchistes de Durruti
anar.JPG
Les milices communistes

poum.JPG
Pour l'instant c'est tout...


Les véhicules

Avant toute chose, je tiens à préciser que mon expérience en matière de maquette est très réduite. Certains maquettistes trouveront donc mon niveau de peinture insuffisant. Ces maquettes étant destinées au jeu, le degré des détails me semble satisfaisant : l'important est l'effet produit sur une table.
Les véhicules sont particulièrement variés : en plus des blindés de l'époque, ce conflit a vu apparaître des véhicules blindés divers (les tiznaos) fait de bric et de broc. J'ai adopté une technique un peu semblable en convertissant des voitures "jouets".

Les tiznaos

Ici c'est le fourgon blindé convoyeur de fonds Majorette que j'ai habillé de plaque de carton. La tourelle a été récupéré dans une maquette en résine. Je trouve très amusant de peindre des slogans sur ces véhicules. Je les ai trouvés sur internet.






     







Le second véhicule n'a nécessité qu'un coup de peinture et j'ai réalisé un toit amovible afin de pouvoir y mettre une mitrailleuse. Ce véhicule m'a été offert par un ami qui a été visité le musée de l'automobile à Bruxelles. Initialement c'était un camion d'épicier.











traduction des slogans "Soldats vous vous battez contre vos frères" "Frères, ne tirez pas  !"

Les blindés


Les blindés présents durant la guerre d'Espagne ont principalement été fournis par l'Allemagne (Panzer 1) et l'URSS (T-26). Le T-26 était largement supérieur au blindé allemand et certains exemplaires furent récupérés par les nationaux : ils tiraient dans les chenilles pour immobiliser le blindé et le prendre d'assaut. Ceci explique que le T-26 en photo soit aux couleurs des nationaux.
panzer.JPG
T26.JPG
Le Renault FT 17 a aussi fait ses preuves en Espagne durant cette guerre. Il y en eu peu d'exemplaires.
FT17.JPG

Au niveau de la peinture
, je passe d'abord la couleur de base puis je réalise un premier passage avec un jus noir puis un second jus en terre d'ombre brûlée. Un fois sec, je brosse à l'aide de la base éclairci au blanc. Je "salis" ensuite le blindé avec des brossages terre d'ombre naturelle et ocre. Je dépose ensuite quelques traces au crayon à papier afin de simuler des éraflures (je fais de même sur les chenilles). Les socles sont réalisés en carton recouvert d'une couche d'enduit de rebouchage. J'y intègre quelques grains de litière pour chat pour donner un peu de relief au socle (ne pas les prendre trop gros). Une fois sec, je passe une base d'ocre très dilué puis je réalise un jus terre d'ombre brûlée. Je réalise ensuite un brossage ocre + blanc. J'ajoute des touches de vert + blanc en brossage.


Les véhicules légers blindés

Le fabricant barcelonais BUM propose quelques boîtes de figurines consacrées à la guerre civile espagnole. Un autoblindada BA-6 fait aussi partie des références du catalogue.
autolindada.JPG
Autres véhicules

Cette photo présente une voiture d'état-major (Gaz M-1 de chez UM réf 317) J'y ai placé un drapeau amovible ce qui me permettra de l'attribuer à un camp selon les besoins des parties .
traction.JPG

L'aviation

Pour l'instant, je ne dispose que d'un appareil terminé : un Henschel Hs123 A. D'autres avions sont en attente d'être peint notamment les fameux Polikarpov républicains.

heinkel.JPGheinkel2.JPG On notera la croix de saint André qui se retrouve sur tous les avions des nationaux.
Pour ceux qui sont intéressés par l'aviation durant cette période, je recommande vivement le site suivant :
http://www.zi.ku.dk/personal/drnash/model/spain/index.html

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article. J'attends vos remarques et suggestions avec impatience. Je mettrai en ligne mes "nouveautés" dès que possible.

voz_dormida-copie-1.JPG
retour à l'accueil

Repost 0
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 19:47
   
                                                                          

    Il y a  20 ans, j'ai découvert les figurines grâce à un professeur  d'espagnol  passionné  qui animait un club dans mon collège  1 fois par semaine  entre 13h et 14h.  Depuis cette passion ne m'a plus lâché  (avec une période de ralentissement durant les études...)  et  je suis fier de compter  cet ancien professeur parmi mes amis.  Des amis, ce loisir m'a permis d'en rencontrer de nombreux et d'en garder quelques-uns (ils se reconnaîtront...).
    J'ai débuté, comme beaucoup, en peignant le coffret de Waterloo produit par Esci (1/72 ème, plastique) puis j'ai découvert la guerre de sécession (toujours en plastique). Mes premiers contacts avec le plomb, je les ai eus avec des figurines plates 20mm Premier Empire produite par Christian Terrana. Puis ce fut la rencontre avec le 28mm, toujours en Empire,  et la firme Wargames Foundry ( à l'époque où ils pratiquaient des prix convenables...).
    Aujourd'hui, je me suis centré sur le 28mm Premier Empire avec une attirance particulière pour la Campagne d'Espagne ( à cause de mes origines sans doute). Ma deuxième période de prédilection est la période 1936-1945. J'ai actuellement en chantier une armée britannique, une armée américaine et une allemande en 20mm SHQ (pour l'essentiel). Un autre projet qui me tient à coeur est la réalisation de figurines 20mm Irregular miniatures sur la guerre civile espagnole (encore l'ESpagne...). Récemment, j'ai redécouvert le 15mm suite à une partie "guerre de sécession" jouée avec la règle Billy Yank (publiée dans Vae Victis). Je me suis donc lancé dans une armée nordiste 15mm Old Glory

    J'ai crée ce blog pour éviter à mes amis de voir leur boîte aux lettres surchargée par mes envois de photos et permettre à ceux qui partagent la même passion d'entrer en contact avec moi pour discuter, échanger des tuyaux, des infos.
    Bonne navigation

    Philippe

Repost 0
Published by el_frances - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de el_frances
  • Le blog de el_frances
  • : site consacré aux figurines (15, 20 et 28mm)et aux jeux avec figurines (Empire, Guerre de Sécession, Guerre d'Espagne, Seconde guerre mondiale.
  • Contact

Recherche